Traitement en cours. Patientez...


  Accueil     DDMT     Rallyes     Circuit     Balades     Essais     Galeries     Dossiers     Les Bourrés     Vins     Livre d'or       Inscription  
Sommaire Essais  
TL 1000R
Suzuki : 2001

(par Chris the Cornac le 08/04/2003)

liens & avis
Boum ! Crash ! C'est ainsi que commence cette histoire... Certes ma SV est solide et elle est tombée plus d'une fois mais là, elle n'a pas pu en réchapper. Et ça a été l'occasion d'acquérir cette moto que je trouvais vraiment trop belle, avec un caractère a part : la TL1000R.

J'aime les vilains petits canards et toute la presse - suivie des tafioles consomotards - ayant craché sur cette superbe machine, elle m'attirait d'autant plus. Je me suis renseigné sur le net et apparemment tous les possesseurs de TLR en sont tous ravis !

Premier contact

Ca y'est, l'instant fatidique est enfin arrivé après de longues nuits blanches. je pose mes fesses sur la selle, je mets la clé dans le contacteur Gnihihihihi blomblom !! Ma toute première impression : "wow, c'est ENORME ce truc !" le réservoir est super large !!! La position soit disant "sport" me convient tout a fait, on est pas trop basculé sur l'avant, et le moulin pousse un peu plus qu'un SV ! La première semaine, j'ai regretté cet achat, du fait de la lourdeur et du manque d'incision dans les virages. OK, le moteur est monstruous, mais je veux pas d'une bécane d'autoroute !!! Puis j'ai commencé à la comprendre et à la prendre en main au bout de 2-3 semaines, et la j'ai adoré cette machine !

Le moteur (Débridé)

Un gros bicylindre en V de 996cm3, ça pousse forcément ! Cela dit le moteur ne pousse pas monstrueusement des les bas tours. La montée en régime est progressive et ça commence vraiment a pousser fort a partir de 4000-5000 tours, avec une envolée terrible de 8000 jusqu'au rupteur (qui s'accroche très facilement !) Cette moto est un véritable missile sol-sol (dixit la maréchaussée) qui vous propulse très rapidement et surtout très naturellement à des vitesses inavouables ! La 1 doit monter aux alentours de 60, la 2 doit accrocher les 100, et y'en a 6 !!! Si on pousse bien le moteur, on peut passer la 5 à au moins 200. En vitesse de pointe j'ai déjà accroché les 270 et il en restait encore sous la poignée.

La partie cycle

Très rigide, et une mauvaise répartition des masses donnent un impression de lourdeur a la machine, et ceci est accentué par des mensuration imposantes. Il parait que le fait de mettre un réservoir en carbone palie a la lourdeur et permet de prendre des virages a la perfection, mais ça coûte quand même dans les 6000 balles ! De plus les suspension sont très difficiles à régler et le fameux amorto rotatif arrière est déstabilisant au début. Si les suspensions ne sont pas parfaitement réglées et accordées : Ca oscille dans les grands virages, on a l'impression de conduire sur un trampoline, et la roue arrière donne l'impression de partir en glisse. Mais ce n'est qu'un impression et une fois le psychologique et l'appréhension passés, GAZZZZ !!!! Et ça devient même sympathique de sentir l'arrière partir de temps en temps en sachant qu'il n'y a aucun risque !

Les virolos

Premiers virages : Putain, elle tourne pas, ça tire tout droit !!! Et ben non, c'est pas un SV, et faut l'emmener si on veut tourner ! Une fois qu'on a compris que c'est une brêle qui demande de la poigne, tout va bien. Et tout va encore mieux quand on change les pneus d'origine avec du BT10 avant et BT20 arrière : là ça commence a prendre les virages correctement ! Du fait de la mauvaise répartition des masses, le TLR est une machine qui parait lourde dans les virages et qui est assez physique au bout d'un moment sur les longs trajets, particulièrement sur les enchaînements rapides de virolos, style route a supermotard. Mais c'est juste qu'elle demande une petite mise en jambes. Au cours de ma première grosse ballade, je criais grâce vers la fin de la première journée, me traînant comme une larve les avant bras en feu et les paumes des mains douloureuses. Puis le deuxième jour ça allait un peu mieux et le troisième jour, aucun problème et gaz en grand ! Et cette moto prend toute sa dimension dans les moyennes et grandes courbes rapides, son terrain de jeu favori : c'est vrai plaisir et un régal de la piloter, de la coucher, de la relever et on veut voir des virages interminables se profiler a l'horizon !!! Cela dit, ça reste une machine extrêmement rigide qui ne pardonne pas l'erreur en cas de trajectoire tendue foirée, et freiner une fois sur l'angle déstabilise complètement l'équilibre et peux amener soit au tout droit soit a la vautre. Il faut donc un peu d'expérience pour la conduire (d'ou sa descente en flammes par les fiottes), pour se garder une marge de sécurité quand il y en a besoin.

La ville

Malgré l'impression de lourdeur au début, le TLR demeure très maniable en ville pour qui en a l'habitude et ne pose aucun problème de fatigue ! Elle passe très bien entre les voitures, même là ou les scooter ne peuvent se faufiler !! Cela dit la pauvre bête est toute triste car son moteur ne peut s'exprimer pleinement et on passera rarement la 3 si on veut respecter les limitations. Il faut aussi rester les yeux rivés sur le compteur pour ne pas se retrouver à 100km/h en un clin d'oeil !

Les modifs

Les pots d'origines ont vite été remplacés par des Arrow carbone qui permettent au moteur d'exprimer pleinement sa joie de vivre dans un bruit sourd en envoûtant mais pas trop assourdissant. J'ai effectué la modification de la boite a air décrite et le moteur respire mieux : il tourne un peu plus rond surtout dans les bas régimes. Par contre, ce que ne dit pas Chris c'est qu'il faut savoir bricoler avec les trombones pour faire des ballades comme le montre la photo suivante (pb de relais d'injection)!!!

Le mot de la fin

En résumé, c'est une machine qui se mérite et qui n'est pas la portée de tout le monde comme les CBR et autres GSXR ! On ne s'en lasse jamais car on n'a jamais fini de la maîtriser, et on est toujours en apprentissage a son guidon. Son pilotage nécessite poigne et expérience et précision... Une machine de pilote quoi !

A voir aussi...

Galeries : Suzuki TL1000R
Essais : DL 1000 V-Strom
Essais : Bandit 600
Essais : SV 650 S
News : Chris, running man
  

Commentaires
 
Olive (22/05/2006)
J’ai pu essayer plusieurs fois le Babar de Chris. A première vue, la moto est énnoooorrrmmmee ! Surtout quand on est habitué aux Ducati très étroites. 1°…gaaazzz, ouh là…avec les pots d’origine, le bruit est vraiment à ierch, on dirait une 2CV en marche arrière. Par rapport aux twin ducats (900SS ou 996) le moteur « semble » (je dis bien semble) un peu creux à mi-régimes. Par contre, une fois les 7000 trs franchis, ça s’affole et ça allonge de folie pour un gros twin. Les reprises sont excellentes et Babar nous emmène à des vitesses hautement prohibées à la moindre rotation de la poignée. Grosse mauvaise surprise par contre : avec les premiers pneus (un Z3 pourri et un Pilot sport en 190 pas terrible), le Babar était ….camionesque à conduire. En arrivant un peu fort dans un léger gauche j’ai faille aller tout droit dans le champ à 190 !!! Nom de diou, faut de la poigne pour l’emmener le bestiau. Une fois les pneus changés, il est devenu beaucoup mais alors beaucoup plus sain. C’est complètement fou ! Je le trouvais même facile comparé au 996 qui se conduisait comme une lame de couteau ! Avec les pots il barrit bien (brooaaaaa, trop fort le bruit du twin) et le look est plus sympa. Son nouvel habit de lumière (un poly crado) lui va à ravir…arf arf arf. Il ne lui reste plus qu’à traverser une forêt pour aller se rouler dans la boue…

Paricio (13/10/2006)
svp comment on modifie une boite a air de tlr a l aide et merci wiwi de toulouse.williams.paricio@tiscali.fr

Mich (29/07/2007)
Slaut,je me prénome mich,j'ai 42 ans,je suis de liège en belgique.J'ai acheter ma tlr début 1999,j'ai actuellement 80.000km au compteur,d'ou 80.000km de bonheur!Je suis vraiment pas pres de la revendre!!C'est une machine extraordinaire qui répond du début à la fin et sans broncher!Pour l'effet de (dribling),j'ai trouver au début un essais de cette bécane dans un magasine.Essais effectuer per un tres bon pilote sport et réaliser sur route!Tout était bien expliquer et détailler pour les réglages suspensions tant avant que arriere.J'ai effectuer ces réglages et merveille depuis!Voila,si vous voulez en savoir plus de moi ou de ma tlr,je suis a votre disposition,merçi d'avance... Mich.

Olive (31/07/2007)
Merci Mich pour ton commentaire et ta proposition. Hélàs, Chris s'est fait voler sa belle TLR il y a déjà un bon bout de temps. Il venait juste la faire refaire après un enième accident. Dommage, elle était au top cette moto.

Chris (04/09/2007)
Ouais, SNIF !!! Elle me manque bien cette brêle, surtout que j'ai pas pu pleinement tester les toutes dernieres modifs: - Amorto arriere Bitubo - Jante avant de GEX mais j'ai eu un petit avant gout sur l'A86 et ca avait l'air... atomique !!

Juleslemalin (05/05/2010)
Bonjour, Je suis propriétaire d'un TL1000R (full carbone et ohlins) depuis 1an de 2000, avc 70000km ! Passage au banc, 145cv et ça arrache ! Il est clair qu'il faut etre physiquement au top pour la balancer ds les virolos, mais ça ne me pose pas de pb ! ^^ J'adore son couple, et m'amuse à partir en 6ème à 50km/h, j'aime bien quand mes pots Nikko Racing Carbone pètent ! lol Allez bonne route, amis motards !!!

Maniak (18/06/2010)
Salut à tous serait il possible de me donner des reglages de bases autant avant que arriere car la mienne danse la salsa dans les courbes et je rage de me laisser distancer juste à cause de ça merci à vous gazzzzz

Christian (07/04/2013)
salut j'ai un tlr de 1998 depuis 3 ans avec 47000kms aucun souci à part le choix des pneus difficile très bonne moto couple à bas régime avec boite à air modifié, échappement yosh rs-3 racourci et vidé un bruit du bi de ouf et ca envoi elle est un peut lourde dans les virolos mais faut arriver a trouver les bons réglage autonomie j'ai fait une fois plus de 300 bornes sans la réserve avec du 98 exellium de chez total sans trop tirer dedans sinon c'est une très bonne moto quand on la connait bien il faut l'apprivoiser la dompter ( si c possible ) une moto pas pour tout le monde certain s'en lasse de se muscler dessus et finisse par la revendre domage sinon vitesse atteinte 280km/h à 9500/10000trs/min sans modif pot boite a air mais pas à fond elle doit s'en doute atteindre les 300 allez a vos tl et bonne route a tout les motard et gaf au x radars.

Loulou (20/11/2016)
salut j vient dans acheter une sa fait deux jours j suis d ja amoureux peace


 
Noter l'article (85 votes)

 

Haut de la page
contact : MotoZ